Story Board Suite…

Ah cette Ojni, quel bourreau de travail !

Voilà la suite du story board du chat.

 

Le chat birman rêve en couleurs,

pendant que Pierrot lui dépeint un monde terne et gris…lilie21.jpgOjni

Publié dans : Le chat | le 23 septembre, 2008 |5 Commentaires »

Tout nouveau, tout beau !

Ojni et Rebz ont travaillé ce weekend

(contrairement à moi emoticone)

et voilà le résultat !

La planche numéro 2 d’Aglaé

agla2.jpg

 Rebz

Et une photo de groupe de chats !

 

krokimacsblog.jpgOjni

 

Merci les filles !

Publié dans : La double vie d'Aglaé | le 22 septembre, 2008 |2 Commentaires »

Story Board 1

Ojni est une petite fourmi, qui bosse, qui bosse,

qui bosse !

Voilà le storyboard n°1 du chat.

 

Il y aura 16 doubles pages, ça va être chouette, hein ?

lilie2.jpg

Publié dans : Le chat | le 19 septembre, 2008 |4 Commentaires »

Voilà la moche !

Vous vous souvenez de ma petite Camille ?

La petite fille pas jolie de Même pas belle ?

Et bien la voilà bébé sous le crayon de Zanapa ! camille.jpg

Moi perso, j’adore !

Publié dans : Même pas belle ! | le 18 septembre, 2008 |6 Commentaires »

Félinité toujours…

 

Les chat de Ojni

Ces chats sont réalisés par Ojni,

qui est hongroise !

Elle m’a proposé d’illustrer Le chat.

Super une collaboration internationale pour une histoire qui parle de différence et de tolérance !

 

 

 

Publié dans : Le chat | le 16 septembre, 2008 |9 Commentaires »

Félinité…

Félinité... dans Le chat kxfxsm5t            Je dépose un nouveau texte dans l’espoir de trouver un illustrateur (ou une illustratrice, bien sûr, les filles semblant être en écrasante majorité).

 

Il s’appelle Le chat

 

J’attends vos avis et suggestions…

 

Publié dans : Le chat | le 15 septembre, 2008 |2 Commentaires »

La frimousse d’Aglaé !

Vous vous souvenez de la petite Aglaé ? Qui vit une semaine chez Papa et une semaine chez Maman ? Et bien elle a désormais un visage, Rebz a bien travaillé !Première planche ! Bravo Rebz !

Publié dans : La double vie d'Aglaé | le 8 septembre, 2008 |7 Commentaires »

Même pas belle !

En revoilà un tout neuf…

Un peu différent des autres, je crois !

Votre avis m’est toujours aussi précieux…

Camille a son illustratrice c’est Zanapa

A la naissance, sa mère en resta sans voix.

« -Mais qu’est-ce que c’est que ce bébé là ?

Il a les oreilles décollées et son nez n’est pas très droit,

Quelle drôle de tête il a !

Quoi qu’il en soit, je vais l’aimer comme il est… je n’ai pas le choix ! »

 

C’est ainsi que naquit Camille qui était une petite fille

Certes très gentille mais aussi, disons-le, très très … moche !

Jamais à ce sujet elle ne faisait de reproche :

Sa mère n’avait pas voulu ce menton en galoche !

 

Pourtant, il faut l’avouer, ce n’était pas tous les jours fastoche,

Quand dans la cours de l’école, de sales mioches lui criaient :

« Casse-toi, t’es moche ! »….

Mais Camille était intelligente

Et ne répondait jamais à leurs phrases méchantes.

 

En grandissant, cela n’alla pas en s’arrangeant.

Les princes ne sont pas tous charmants

Et beaucoup préfèrent un joli minois à l’air narquois

(même s’il dissimule l’intelligence d’une oie !)

A un esprit brillant s’exprimant par une bouche sans dent !

 

Elle ne comprenait pas pourquoi dans leur tête, être laid

Impliquait que l’on soit benêt ou mauvais.

Pourquoi beau fonctionnait-il toujours avec bon ?

Ne pouvait être à la fois bon et laideron ?

Les belles méritaient-elles que l’on prenne tant soin d’elle ?

Alors même que certaines étaient sans cervelle…

 

Mais même pour les moches (et autres affreuses caboches !) le soleil brille !

Et Camille eut trois petites filles, Léa, Eva et Prunille

Qui, au grand dam de leur grand-mère

Ressemblaient, traits pour traits à leur mère.

 

Cette histoire n’est pas celle du vilain petit canard,

Camille ne devint jamais une star,

Et même sans lunettes et les cheveux détachés,

Elle n’était pas une reine de beauté !

Mais on s’en fiche !

Car quelle importance d’avoir des yeux de biche

Si, dans la tête, on a un pois chiche !

Publié dans : Mes textes... | le 20 juin, 2008 |4 Commentaires »

La double vie d’Aglaé

Je sollicite encore une fois votre avis… Vos critiques sont les bienvenues !
Aglaé a trouvé son illustratrice, c’est Rebz !

Aglaé a 6 ans.

Elle a un papa et une maman.

Papa vit dans une grande maison,

Maman dans un appartement.

Et c’est pour cette raison qu’Aglaé a deux maisons.

 

Tous les dimanches soirs, elle ramasse ses affaires

Et Edouard son hamster, pour changer d’univers.

 

Chez Maman, il y a Armand, son prince charmant.

Avant c’était Papa son amoureux

Ensemble, ils ont été heureux.

Aglaé est née et après quelques années,

Ils se sont séparés.

 

Papa s’est remarié avec Zoé

Ils ont même eu un bébé,

Un demi-frère nommé Albert.

Quand il est né, Aglaé s’est beaucoup inquiétée :

A quoi allait-t-elle ressembler, cette moitié de bébé ?

Mais c’est un bébé tout entier qui est arrivé

Et aujourd’hui Aglaé est très fière de son petit frère Albert.

 

L’été avec Papa, Zoé et Albert,

Aglaé va à la mer.

Armand et Maman prèfèrent les croisières.

Et c’est sur une péniche qu’ils descendent les rivières.

 

Le jour de l’année préféré d’Aglaé,

C’est celui de la rentrée !

Car ce matin-là, Maman met son manteau carmin

Et son parfum au jasmin,

Papa sort son vélo bordeaux et les rejoint,

Et Aglaé prend le chemin des écoliers, en les tenant chacun par une main…

Publié dans : Mes textes... | le 17 juin, 2008 |12 Commentaires »

Quand Lilie lit la nuit…

 

Voilà un nouveau texte, j’attends vos avis !

 

Lilie est une jolie petite fille

Qui vit dans un grand appartement

Avec Léa, sa maman.

Lilie aime : les glaces, l’ananas et Mathias.

Elle aime aussi les ravioli, Amélie mais pas du tout le céleri !

Mais ce que Lilie aime par-dessus tout ce sont les pâquerettes,

Les pastèques et surtout… la bibliothèque !!!

 

Chaque vendredi, la bibli ouvre la nuit.

Ce soir-là, Lilie et sa maman dînent tôt ,

Et partent aussitôt, après manger, à pieds,

Vers le grand bâtiment d’architecte

Qui abrite la bibliothèque.

 

Maman s’installe silencieusement à une table

Où elle vide son cartable.

Elle vient étudier pour avoir un beau métier :

Maîtresse ! Lilie la laisse travailler en paix

Et va retrouver sur la pointe des pieds

Son copain du vendredi, Harry !

 

Il est bibliothécaire, et quand il croise sa mère,

Lilie lui trouve un drôle d’air.

Lilie en rit, elle a compris : Harry est amoureux

C’est vrai que Léa a de beaux yeux bleus.

 

Lilie et Harry se racontent leur semaine en chuchotant

Et puis se promènent en regardant les rayonnages.

Combien de pages ? Combien de personnages

Emprisonnées dans ces livres, entre les pages?

Une fois qu’ils en ont choisi un,

Harry et Lilie vont s’asseoir dans un coin,

Sur les gros coussins, ils sont si bien !

 

Ensemble, au coeur de la bibliothèque,

Alors que dehors il fait nuit noire,

Ces deux passionnés d’Histoire partent

Sur les traces des Aztèques, des Mayas et des Olmèques.

 

 

Les plus belles nuits du vendredi

C’est quand sur les carreaux, Lilie entend la pluie

Et que, appuyée contre l’épaule de Harry

Elle imagine une autre vie

Où elle aurait eu un papa comme lui…

Car de papa, Lilie n’en a pas !

 

« Et pourquoi pas ? »rêve Lilie en secret

Alors qu’elle regarde Harry et Maman discuter.

Car Lilie sait bien que les rêves sont comme les livres :

On peut les caresser, les raconter, les partager,

Ils nous mettent des couleurs plein la tête dans nos lits le soir,

Ils nous donnent de l’espoir quand la vie est trop noire.

Et quand on croit vraiment en eux, ils peuvent rendre libre et heureux

 

Publié dans : Mes textes..., Quand Lilie lit la nuit... | le 13 juin, 2008 |6 Commentaires »
12345

coursparticuliersdefrancais |
Editions de la Mer d 'Egée |
hadiat allah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Siwénaca
| Folklore en Europe
| RURALIVRES